Crèche ou pas crèche?

Une étape difficile dans la vie d'une maman est le moment où il va falloir se séparer de bébé pour retourner au travail... ce moment où l'on va confier notre tout petit bout de chou à quelqu'un d'autre pour une bonne partie de la journée.


Cette épreuve arrive plus ou moins tôt selon les mamans. Je vis en Suisse et ici le congé maternité dure 16 semaines après la naissance de bébé. J'ai donc repris le travail quand Serena avait un peu moins de 4 mois et ce sera pareil pour Melodie. Se pose alors la question du mode de garde. N'ayant pas de famille sur place, nous n'avons pas la possibilité de faire garder nos enfants par papi ou mamie :)


J'ai plusieurs amies qui ont accouché récemment qui m'ont demandé mon avis sur la crèche. Je me suis dit que ça pourrait intéresser d'autres mamans et j'ai donc décidé de vous faire un petit post sur le sujet.


Selon mon expérience avec Serena, les avantages et inconvénients de la crèche (en tout cas en Suisse) sont:


Avantages

- la socialisation de l'enfant: A la crèche, votre enfant sera habitué à être en contact avec un grand nombre d'adultes et d'enfants. Serena n'est vraiment pas "sauvage" même avec les gens de la famille qu'elle voit peu. Elle est toujours un peu timide au début mais se met rapidement à jouer et à parler avec les adultes ou enfants de notre famille.


- l'apprentissage aux côtés des enfants plus grands: il y a différents groupes en fonction de l'âge. Dans notre crèche il y a un groupe 4 mois- 18 mois environ et deux groupes 18 mois- 4 ans (l'école commence seulement à 4 ans en Suisse). Dès son plus jeune âge, on a vu une évolution rapide de Serena qui essayait de copier les enfants plus grands de la crèche. Elle a évolué rapidement au niveau motricité (pour se retourner, ramper puis faire du 4 pattes, marcher, courir et monter les escaliers). Je la voyais souvent essayer de courir après les grands alors qu'elle savait à peine marcher et n'était pas encore très stable.


- l'autonomie: en crèche, il y a beaucoup d'enfants et même s'il y a plusieurs personnes pour s'en occuper, l'enfant est parfois un peu livré à lui même, il n'a pas toujours une personne qui lui est presque dédiée. Serena s'est mise très tôt à essayer de manger par elle-même, aller chercher son biberon, essayer de s'habiller ou se déshabiller seule etc.


- les horaires et vacances: notre crèche est ouverte de 6h à 19h. Cela nous laisse une grande flexibilité et est très pratique vu nos horaires de travail. De plus, la crèche ferme seulement entre Noël et Nouvel An et fait quelques ponts vers les jours fériés mais ne ferme pas pendant l'été ou les vacances scolaires. C'est clairement un grand avantage. On peut prendre nos vacances quand on veut et on ne doit pas chercher de solution de garde pendant les vacances de la crèche.


Inconvénients

- les maladies: avec un grand nombre d'enfants mettant beaucoup de choses à la bouche et se partageant tous les jouets, il y a forcément beaucoup de transmission de maladies. Dès que Serena est allée à la crèche, elle a attrapé une gastro puis rapidement un rhume, puis un autre etc. Certains nous diront que ça fait travailler leur système immunitaire et qu'ils seront moins malades que les enfants gardés en plus petite communauté en arrivant à l'école, mais c'est clairement difficile à gérer. Nous avons dû prendre de nombreuses fois des jours enfant malade, travailler le soir voire la nuit pour rattraper notre retard, travailler certains jours avec bébé à la maison etc.


- moins d'adaptation à l'enfant: je n'ai jamais mis mes enfants chez une nounou mais je suppose qu'il est plus simple pour une nounou de s'adapter aux besoins spécifiques de l'enfant lorsqu'il y en a moins à gérer. Dans une crèche, il y a plus d'enfants, les animateurs changent plus souvent/se remplacent etc. ce qui rend la diffusion de messages clairs sur les besoins de l'enfant et le respect de ceux-ci plus difficiles. Nous avons demandé plusieurs fois à ce que Serena soit couverte davantage pour sortir à l'extérieur, qu'elle ne sorte pas plus d'un certain temps suite à des problèmes de santé ou que ses couches soient changées plus souvent par exemple mais nous avons eu du mal à faire respecter ces demandes.


- le coût: la crèche coûte assez cher (en tout cas en Suisse). C'est un vrai budget à considérer dans les dépenses mensuelles et nous devons payer même lorsque l'enfant n'y va pas. Serena a été beaucoup malade ces derniers mois et allait à la crèche environ une semaine sur 2 mais nous avons toujours dû payer le mois entier.


J'ai relaté ici notre expérience de la crèche. Nous n'avons jamais essayé de prendre une nounou et je ne peux donc pas commenter là-dessus. Pour moi, la crèche a plus d'avantages que d'inconvénients et c'est vraiment une solution de garde qui nous convient. Je planifie de mettre Melodie à la crèche dès le mois de février 5 jours par semaine (comme pour Serena). A chacun de voir ce qui est le plus important pour lui et ce qui lui semble le plus adapté à son enfant. N'hésitez pas à partager votre expérience!


J'espère vous avoir un peu aidé dans votre choix :)


A bientôt,

BusinessMaman

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout